26-30 rue Vasselot, 35000 Rennes • HORAIRES D'ÉTÉ jusqu'au 22 août : journée continue du mardi au samedi, 11h/19h

Mon premier cahier buissonnier, Apprendre avec la nature, aux éditions Openfield.

Dans le paysage des publications jeunesse sur le thème de la nature, Mon premier cahier buissonnier est un objet éditorial singulier et nécessaire, d’une simplicité naturelle et poétique. Une découverte !

Mon premier cahier buissonnier

Le collectif de la revue Openfield a été fondé par des paysagistes investis dans une réflexion globale autour de la notion de paysage. Ils se transforment en éditeurs en publiant la version française de Mon premier cahier buissonnier.

Openfield

« Openfield », littéralement, le champ ouvert, sans haies ni clôtures. Le nom contient l’essence de Mon premier cahier buissonnier, livre d’activités qui vivifie les relations entre l’enfant et la nature, sans compartimenter et en s’inspirant du fonctionnement des écosystèmes et de biodiversité où tout est lié, tissé, mêlé. Les éditeurs évoquent la pédagogie Montessori, l’école de la forêt… On pense aussi aux origines de la permaculture. L’enfant avec la nature, l’enfant au cœur de la nature, partie prenante, acteur respectueux.

Amélie Janíková

Mon premier cahier buissonnier a été publié en Tchéquie en 2017. L’autrice, Amélie Janíková, est elle-même paysagiste. En 2008, après des études en Belgique et en France, puis une expérience professionnelle en Norvège, elle crée avec son mari l’atelier de paysage Zivy Prastor, à l’est de la Tchéquie, près de la frontière Slovaque et du parc des Tatras.

80 activités avec la nature

De saison en saison, Amélie Janíková propose et illustre 80 activités naturalistes, créatives, pédagogiques et transdisciplinaires. L’enfant est invité à « faire » autant qu’à observer, à apprendre en expérimentant, à développer sa motricité, à trouver sa place dans la nature et à se sentir appartenir au monde du vivant.

Dessiner des cheveux de fleurs ou la neige (en bleu, comme Monet) sur les branches de l’arbre, repérer les différentes formes d’arbres, tracer des lignes de pluie, se mettre dans la posture de l’abeille ou de la graine, ramasser des myrtilles et confectionner une tarte, réfléchir à ce que l’on sent lorsque le vent souffle, compter les traces dans le sol, découvrir les traditions et rituels saisonniers, faire sécher des plantes, comprendre les caractéristiques météorologiques de l’hiver… Comme sur le sentier d’une forêt, on furète, on s’arrête, on regarde, on écoute, on lève le nez, on ramasse et on rentre à la maison avec mille trésors glanés en chemin.

« Objet-mémoire »

« Ce livre est conçu comme un journal de bord, il devient par la suite « objet-mémoire ». (…) Il reste, tel un album de photos, un souvenir matériel de l’enfance. « 

Il émane en effet de Mon premier cahier buissonnier une atmosphère douce et tranquille, presque intime. On l’imagine devenir carnet de balade, herbier, inventaire, cabinet de curiosités, boite à trésors. Précieux compagnon de l’enfant qui grandit avec et dans la nature.


Mon premier cahier buisssonnier, Amélie Janíková, éditions Openfield – 2019, 177 p. – A partir de 3 ans.

Laisser un commentaire