26-30 rue Vasselot, 35000 Rennes • HORAIRES : journée continue du mardi au samedi, 10h30/19h

Quino l’humaniste est parti, mais il nous laisse Mafalda l’anticonformiste

Créateur génial de Mafalda, personnage anticonformiste, enfant poing levé, toujours précédée d’un point d’interrogation et dotée d’une perspicacité hors norme -, Quino s’est éteint à l’âge de 88 ans.

Saluant le dessinateur pour son « travail social, humaniste et culturelle » et son « énorme contribution pédagogique en matière d’éducation publique et populaire », l’Argentine a décrété un deuil national. Mafalda et sa bande d’amis, Felipe, Sanita, Manolito… accompagnent les familles argentines depuis le milieu des années 1960.

C’est une triste nouvelle également pour nous toutes et tous. A la Courte Échelle, nous ne cesserons de penser à Quino, car il nous laisse Mafalda. Mafalda, une fille éclairée qui se questionne sur le monde, qui veut faire de la politique. Aucun sujet n’est tabou, tous sont traités avec humour. Lisez ou relisez Mafalda ! Il existe une intégrale parue aux éditions Glénat qui soulignent le génie artistique et les qualités humaines de Quino dans un hommage publié mercredi :

« Véritable légende de la bande dessinée internationale et auteur incontournable du catalogue Glénat, il avait 88 ans.Artiste argentin, il s’est consacré au dessin d’humour dès 1948. Il a collaboré avec plusieurs journaux et, en 1963, a publié son premier recueil de dessins, Mundo Quino.

C’est en 1964 qu’il donnait naissance au personnage de Mafalda, petite fille au caractère bien trempé qui incarnera le style « Quino », cet humour à la fois acerbe et subtil, philosophique mais surtout éminemment politique. Ses réflexions font un écho tout particulier à notre époque actuelle.

Depuis 1973, dix ans après la création de la gamine qui fit de lui un dessinateur mondialement connu et reconnu, Quino a continué de produire des dessins pour la presse, dont les recueils ont tous été publiés en français aux Editions Glénat.

Quino a reçu en 1998 de la municipalité de Buenos Aires le titre prestigieux de « maître ès arts » et également en 2012 les insignes d’Officier des Arts et des Lettres puis en 2014 ceux d’Officier de la Légion d’honneur des mains du ministre français de la culture.

Autant de récompenses qui couronnent le travail d’un auteur aussi humble que modeste et pourtant célèbre sur l’ensemble la planète. Ce grand maître de la bande dessinée aura marqué plusieurs générations par son talent et son esprit. »

Editions Glénat, 30 septembre 2020

Mafalda, l’intégrale – Editions Glénat, 2017 – 29,50 euros

Laisser un commentaire