26-30 rue Vasselot, 35000 Rennes • Du mardi au samedi, 10h30 / 19h

Lindbergh, La fabuleuse aventure d’une souris volante – Torman Kuhlmann – Editions Nord Sud

 Lindbergh.jpg

Lindbergh, La fabuleuse aventure d’une souris volante, Torman Kuhlmann – Editions Nord Sud – 15€

Dans la ville désertée et anormalement calme, une petite souris tente de retrouver ses amis. En vain. Ils ont disparu. Ou peut-être ont-ils tenté de rejoindre l’Amérique. On dit qu’à l’arrivée, une statue accueille les voyageurs. Mais impossible de traverser l’océan en paquebot, trop de dangers, trop de prédateurs. Alors… voler ? Oui, il lui faut fabriquer une machine volante.

Dans leur précipitation, les hommes ont abandonné un bric-à-brac d’objets, de pièces et de débris. La petite souris a tant lu de livres de la bibliothèque, qu’elle recèle de trésors d’inventivité. Après de nombreux essais, elle finit par s’envoler, et tout en déjouant les attaques des prédateurs, par traverser l’Atlantique. Son exploit fait le tour du pays. Un jeune garçon découvre cette histoire et décide lui aussi d’entreprendre l’aventure. Son nom est Lindbergh.

Salué par la presse européenne et américaine, plusieurs fois récompensé, Lindbergh, La fabuleuse aventure d’une souris volante dégage une magie, celle des grands albums. L’allemand Torman Kuhlmann en a réuni tous les ingrédients : une histoire captivante, un rythme alternant les moments de calme et de tempête, la référence à une aventure humaine qui touche au plus près et qui a bouleversé l’histoire de l’humanité, un personnage central malin et attachant, et enfin, des illustrations magistrales.

La puissance de l’album doit beaucoup à ces dessins : ils font ressentir la matière, les traits du crayon, les contours des silhouettes et le dilué de l’aquarelle. Les passionnés d’aviation apprécieront les détails réalistes de la construction du Spirit of St Louis. Enfants et parents seront transportés, car, à plus d’un titre, cet album est un rêve.

Cet article a 1 commentaire

  1. Bonjour,
    Oui, cet album semble en effet merveilleux.
    Et comme vous le dîtes enfants et parents seront transportés, petits et grands.
    Si j’ose juste exprimer une voix non pas discordante mais un peu déviante : pour apprécier pleinement cet album, se laisser emporter à tire d’aile dans cet avion, il faut le découvrir avec une âme d’enfant, ou un enthousiasme de passionné d’aviation, de machines volantes, de technologies, d’inventions.
    Et savoir sinon refouler du moins mettre de côté tout ce qu’en tant que lecteur adulte ou même enfant ou ado bien informé l’on sait sur Charles Lindbergh, certes l’enfant qui allongé dans l’herbe contemplait les nuages et rêvait de les voir de près.
    Mais aussi le Lindbergh de l’affaire de la mort tragique de son fils en 1932 avec le risque d’erreur judiciaire. Ou ses sympathies pour les nazis et son voyage triomphal en Allemagne en 1938. Son isolationnisme quand il voulait que les Etats-Unis restent en-dehors de la guerre, opinion qu’il ne changera qu’après Pearl Harbor.
    Je n’en dirai pas plus ici, je ne souhaite pas jouer les trouble-fêtes, mais toucher du doigt les différents niveaux de lecture et de plaisir de lecture qu’on peut éprouver selon son âge face à cet album.
    Cordialement et souhaitons-nous sans plus attendre un Joyeux Noël !

Les commentaires sont fermés.