26-30 rue Vasselot, 35000 Rennes • HORAIRES : journée continue du mardi au samedi, 10h30/19h

C’est chic !, Marie Dorléans – Seuil Jeunesse

c'est chic.jpg

C’est chic !, Marie Dorléans – Editions Seuil Jeunesse – 13,50€

Une soupière en terre, un fer à vapeur, un cornet à pistons, un aspirateur… Sous sa montagne d’objets, le marchand est chagrin. Sa marchandise est désuète, démodée, has-been !. Des nanars qui ne valent plus un clou. Mais frappé d’un coup de soleil, le voilà qui vrille. « Qui veut une passoire à bulles, des chaussures à café, un aspirateur de compagnies, des chapeaux sacs, un tapis de pluie ?  » Les chalands se précipitent, telles les bourgeoises du Bonheur des Dames à l’occasion d’un nouvel arrivage.  » C’est chic !  » Ce collier-tuyau d’arrosoir : chic. Le panier-chapeau : chic. Le fauteuil-brouette : chic. Les saucisses-corde à sauter, chic aussi. Mais comme tout, le chic passe…

Histoire malicieuse, silhouettes à la Tati, inventaire à la Prévert, Marie Dorléans offre (devons-nous dire, une nouvelle fois…?) un album grisant dans un style qui n’appartient qu’à elle. « C’est chic ! » sera lu sous deux angles différents.

On pourra y voir un pied de nez aux tendances et au hype, au cool et au swag. Aux « early adopters » qui se ruent sur tout ce qui est nouveau. Prêts à sacrifier au confort, évoquant la scène de Mon Oncle, où la voisine chapeautée visite la villa Arpel.

Autre niveau de lecture, le détournement d’objets. Nous nous amuserons alors de l’absurde des accoutrements et des situations farfelues. Les enfants prolongeront peut-être le jeu en réinventant l’usage des objets de la maison.

Quelle que soit votre option, C’est chic ! est une délicieuse lecture, appropriée en ces temps de soldes et de consommation gloutonne. C’est aussi un album coquet, dessiné au trait dit « anglais », agrémenté d’aplats de couleurs chaudes.

« A mon incroyable maman« , écrit l’auteur à l’entrée de l’album. Bien que nous ignorions tout de cette maman, il nous vient l’envie d’exprimer nous aussi notre gratitude pour le simple fait d’inspirer une illustratrice au travail si lumineux. 

2015-06-26.jpg