26-30 rue Vasselot, 35000 Rennes • HORAIRES D'ÉTÉ jusqu'au 22 août : journée continue du mardi au samedi, 11h/19h

La Saga de Sakari T1 – Guillaume Lebeau

La-saga-de-sakari-Lebeau-Rageot.jpg

La Saga de Sakari T1 Banquises de Feu, de Guillaume Lebeau – Ed. Rageot

Prix 14,00 € – Couverture illustrée par Cali Rézo

 

« – Tu as beau dire, Kaspar, c’est la guerre. Bientôt, Thulé s’embrasera. C’est inévitable.
– Laissons les adultes en décider, conclut Kaspar en jetant à nouveau sa ligne tandis que Sakari s’éloignait.
Brusquement, un terrible fracas ébranla la banquise qui vibra comme secouée par une main
géante. Les deux adolescents vacillèrent, manquant tomber. Des nuées d’Eiders, affolés, s’envolèrent en cancanant.
Sakari s’arc-bouta. Plus prompt, Kaspar s’écarta sans quitter des yeux son amie. En ces contrées, les glaces s’ébranlaient rarement. La débâcle ne se produisait qu’au printemps et en périphérie de la banquise, jamais en son coeur. Présentement, l’événement grondait comme une alerte. Peu à peu, les vibrations s’atténuèrent. Puis le calme revint. Sakari baissa le regard, attirée par un léger craquement qui se répandait dans le silence retrouvé.
Entre ses jambes courait désormais une sinistre lézarde, au fond de laquelle miroitaient des eaux noires. La ligne brisée s’étirait jusqu’à l’horizon, fissurant la glace à l’infini.
– Sauve-toi ! hurla Kaspar.
Sakari bondit et se mit à courir en direction de son ami sans se retourner. Derrière elle, le craquement reprit, plus assourdissant encore. Cette fois la plaine gelée se souleva, animée de convulsions. Sakari accéléra. Elle grimpa avec difficulté sur une congère et rejoignit Kaspar dont le regard trahissait l’inquiétude. Lentement, comme au ralenti, de gros flocons commencèrent à tomber autour d’eux.
– Qu’est-ce qui se passe ? demanda Sakari, essoufflée.
– L’ennemi marche sur la banquise, murmura Kaspar en observant l’impressionnante crevasse qui séparait désormais la vaste plaine blanche. »


Menacé par l’armée d’Ingvar, l’empire de Thulé défend sa capitale, Inuktitut. Contre la barbarie, des adolescents font cause commune et décident de combattre l’ennemi. Sakari est une jeune guerrière aux yeux bleus. Kaspar est le petit-fils de l’empereur. Ils partent à la recherche des Ursus, des ours polaires géants qui pourraient les aider à libérer Thulé…

L’atmosphère du roman n’est pas sans évoquer les Royaumes du Nord de Philip Pullman. Guillaume Lebeau plante les aventures de Sakari dans  un monde battu par le froid, qu’il aime arpenter, comme en témoigne ses photos de Laponie. Il inscrit l’histoire au coeur de stratégies guerrières, où les héros se battent pour sauver leur peuple. Habile, l’auteur maîtrise en outre l’art de l’intrigue et du suspense. Le premier tome de la Saga de Sagari a donc du rythme., ce qui fait de lui un début  de saga prometteur. A lire en septembre avant que ne débarque le second tome, prévu pour octobre.