26-30 rue Vasselot, 35000 Rennes • HORAIRES : journée continue du mardi au samedi, 10h30/19h

Le Skwish / Merveille du monde

skwish.png

L’enfant est né. Les siens, généreux et touchés, l’accueillent avec le meilleur, avec le plus beau, avec le fleuron. Ainsi, le Skwish : un ténor des cadeaux de naissance. Remarquable jouet à structure moléculaire, évocation quadrichromique du big bang et de corps célestes, le Skwish s’est hissé au rang de merveille du monde des jouets.

Le Skwish est sorti, dans les années 1980, de l’imagination de Tom Flemons, canadien de la côte Ouest, sculpteur et designer. Un mordu acquis au principe de la tenségrité. Tenségrité : combinaison des mots tension et intégrité, traduisant la faculté d’une structure à se stabiliser par le jeu des forces de tension et de compression qui s’y répartissent et s’y équilibrent. Le Skwish est un système mécanique, auquel Tom Flemons ajoutera des caractères géométriques.

Skwish-isocaèdre (Large).jpgCar nous avons affaire ici à un icosaèdre, de la famille des polyèdres réguliers, plus connus sous le nom de cubes, pyramides…

L’isocaèdre est le plus complexe des polyèdres, avec 20 faces, 30 sommets et 12 arêtes.  Patrice Debart  fait remarquer que notre Skwish a subi quelques adaptations et ne compte plus que 6 diagonales rigides, deux à deux parallèles, reliant les 12 sommets, avec 4 arêtes par sommet.  » Pour des raisons techniques, afin de n’utiliser qu’un seul fil, il manque les arêtes reliant les sommets situés sur les diagonales parallèles« , précise l’ancien professeur de mathématiques.

Mais ce que le Skwish a de plus fascinant, c’est cette incroyable facilité avec laquelle le tout-petit s’approprie le jouet. Facile à saisir, ses couleurs franches plaisent. Les perles de bois s’entrechoquent, l’enfant déforme le jouet – il le squish – le jouet se reforme aussitôt, créant une dynamique multisensorielle et multidimensionnelle.

L’enfant est né et, entre ses mains, il tient l’univers.

 

> Le Skwish est fabriqué par Manhattan Toy.

> Tom Flemons travaille désormais sur les applications anatomiques de la tenségrité.

> Descartes et les Mathématiques est le site où Patrice Debart partage sa passion pour la géométrie.

 

 

Cet article a 4 commentaires

  1. Quel bel article sur ce jouet emblématique!
    J’ai toujours le Skwish de mon fils ,qui a 14 ans maintenant.
    Je le garde précieusement ;Pour moi,il fait parti de ces objets atemporel qui suscitent l’étonnement ,,auxquels on s’ attache,que l’on aime mettre entre les petites ( et les grandes )mains.

  2. C’est compulsif, les parents jouent presqu’autant que les enfants à manipuler ce truc bizarre…

  3. Bravo pour les commentaires sur le jouet le montage permettant de superposer photo et icosaèdre.
    Je me suis permis de les reprendre dans mon site.
    Bons jeux !

  4. Rhoooooooo, mon fils va faire math sup avec ça !… Nous l’avons en bois naturel, choisi ainsi par la soeur aînée, et c’est le premier jouet qu’a pu attraper Astroboy avec ses petits doigts de 2 mois (à l’époque, il y a 4 mois !)… Merci pour toutes ces infos, notamment le nom que je ne connaissais pas !

Les commentaires sont fermés.