Site icon Librairie La Courte Échelle – Rennes – Livres enfants, jeunesse, jouets, loisirs créatifs

ALT, la nouvelle collection d’essais pour les ados des éditions de La Martinière

L’idée était déjà pleine de promesses : une collection d’essais pour ados, il y avait de quoi piquer notre curiosité. En plus, ils seraient courts (une trentaine de pages), à petit prix (3,50 euros), et imprimés en France. Une fois la collection sortie des cartons, le bon présage s’est confirmé !

Les trois premiers volumes de la collection ALT publiée aux éditions de La Martinière sont sortis la semaine dernière. Fins et percutants, ils se situent quelque part entre le bref essai et l’article approfondi (en faisant même un petit détour par le tract, tiens !). Ces titres secouent et interrogent des enjeux d’actualité qui résonnent tout particulièrement avec la jeunesse, d’une manière accessible, passionnante et engagée.

Les auteurs et autrices y invitent à une certaine ouverture d’esprit, à débattre, et à questionner la société dans laquelle on vit. Ils abordent une diversité de sujets tout en ayant une vraie unité : l’engagement, le fait de penser l’individuel et le collectif en regard l’un de l’autre, et la contextualisation des sujets, qui permet de prendre un peu de hauteur. Ils offrent donc un espace-temps de pause et de réflexion qui ne fait pas de mal.

Le tout est accessible sans verser dans le simplisme et sans rien édulcorer. D’abord, grâce à la mise en page : elle rappelle celle des articles de presse, avec des exergues colorées qui rendent le texte très lisible. Ensuite, le ton est à la fois clair et pointu : ces spécialistes de leur domaine se prêtent avec talent à l’écriture pour les ados, qui peut être un exercice périlleux !

ALT est une collection dont nous vous recommandons chaleureusement ! Vivement les prochains titres !

A-T-ON ENCORE LE DROIT DE CHANGER D’AVIS ?
Blandine Rinkel

« Sur quoi tu as changé d’avis ces trois dernières années ? C’est une des questions que je préfère poser aux gens que je rencontre pour la première fois. » Ici, le ton rappelle celui des essais féministes de ces dernières années : l’autrice n’hésite pas à entremêler anecdotes personnelles et sources puisées dans la littérature classique ou scientifique. A contre-courant d’une société où l’on devrait avoir un avis sur tout (et puis, si possible, pour toujours), elle redonne ses lettres de noblesse aux changements d’avis, remises en question et évolutions en tout genre – une perspective plutôt réjouissante !

AVORTER, UN DROIT EN DANGER ?
Ghada Hatem

L’autrice, gynécologue, fait régulièrement des interventions dans des classes pour parler de son métier et de l’IVG. Les réactions et questions des adolescents ont été le point de départ de cet essai, qui entend bien réaffirmer le caractère indispensable du choix. Dans un style fluide et percutant, elle retrace la longue histoire de cette pratique et de ses enjeux sociaux.
« En France, si l’on se place sur l’ensemble de la vie, environ une femme sur deux aura recours à l’avortement. […] Plutôt que de se poser la question du bien et du mal, il vaudrait mieux essayer de comprendre pourquoi ces femmes doivent faire face depuis toujours, à certains moments de leur vie, à cette décision fondamentale ».

S’INFORMER, À QUOI BON ?
Bruno Patino

« L’information, désormais, nous atteint sans que nous l’ayons demandée. […] Dans ce grand mélange, rien de ce qui se passe ne peut nous échapper. D’où vient cette impression, alors, que quelque chose cloche ? »
Ce troisième essai est très dense et fourmille d’informations sur… l’information elle-même. D’où vient la fatigue informationnelle, qui touche de plus en plus de personnes ; quelles sont l’histoire et l’évolution de l’information ; comment la définir, même ; et puis comment défricher un paysage informationnel de plus en plus touffu ? Voilà l’ambitieux programme de cet essai !

Quitter la version mobile